Au Cœur de l'Univers
Bonjour et Bienvenue. Nous vous souhaitons une bonne lecture et au plaisir d'échanger avec vous.

Paix et Lumière

Au Cœur de l'Univers

Développement personnel et Spiritualité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Néant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Photon
Loquace
Loquace
avatar


MessageSujet: Néant   Sam 17 Sep - 21:17

Hello tout le monde,

Je voulais partager sur un sujet ou plutôt je dirai une expérience qui est très curieuse.
Une méditation un peu particulière pour moi en tout cas. C'est le néant, je ne peux pas dire vide, parce que je me suis rendue compte qu'en voulant faire le vide, nous employions malgré nous un plein, un plein de pensée, un plein d'images.
Par plein de pensée déjà je commence par celle où l'on pense malgré nous qu'il faut respirer...
Lorsque je suis au "néant", cela doit durer deux sec, je pense tout de suite qu'il faut que je respire.
Adepte de l'observation de soi même, j'ai essayé de noter le mécanisme de cette courte méditation, et j'ai été très étonnée de voir à quel point notre "cerveau" a un besoin viscéral de mettre des mots sur les choses (le mien en tout cas).
Je me suis installée confortablement en essayant d'arriver à ce point de non pensée les yeux ouverts, et j'y arrive à peine deux secondes. Mes yeux voient le parquet, donc je peux observer la formation du mot parquet, parce qu'il y a reconnaissance de quelque chose. Donc je reviens à ce vide que je veux avoir, donc je pense vide, et je me vois penser à ce vide.

Il y a une espèce de volonté mécanique qui est en nous, qui est de se raccrocher aux choses que nous connaissons.

J'ai ensuite essayé de fermer les yeux, là le flot d'images que j'ai voulu stopper en me focalisant sur le noir que l'on voit les yeux fermés, et là idem, j'ai la pensée de vouloir faire cela.
J'arrive à nouveau à cette instant infime du rien, mais pareil, j'entends mes pensées qui disent: noir, bruit... et une assimilation systématique mot/chose.

Je me dis ok, je vais ressentir le corps, donc on recommence mais idem, je sens le chaud, donc je pense chaud...

je me demandais donc s'il y avait quelqu'un qui avait déjà tenté ce genre d'exercice avec plus de succès.

Revenir en haut Aller en bas
Benoit
Loquace
Loquace
avatar


MessageSujet: Re: Néant   Dim 18 Sep - 9:42

C'est ton esprit qui travaille. J'ai lu un jour qu'il fallait le laisser dire, et de ne pas y faire attention. Tu es sûrement arrivée à ce point. Tu laisses ton esprit faire et toi, en méditant, tu ne t'en occupes pas. Cela va te faire prendre conscience que tu es 3 : ton corps, ton esprit et ton âme.

Par contre, moi, je n'arrive pas à méditer. Il y a toujours un bruit qui attire mon attention. Je trouve plus facile la marche dans les bois. Il y a plein de petits bruits, mais c'est justement le but. Faire attention aux petites choses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Néant   Dim 18 Sep - 12:46

Je suis comme toi, Photon, je met des mots partout. Donc si déjà j'arrive au "noir" c'est bien. Ca me fait toujours penser à l'école et au fait de donner la bonne réponse sous peine de punition. Y'aurait-il une peur finalement à ne pas identifier tout ce qu'on voit ?


Ensuite, j'apprécie plus, comme Benoit, de concentrer mon attention pour faire taire les pensées (voire les ruminations). La ballade en forêt qui focalise sur le moment présent en écoutant chaque son, ou encore l'écoute avec le casque d'un morceau de musique classique en détaillant chaque instrument et chacune de ses notes.
C'est beaucoup plus facile, même si ça peut prendre au minimum 30 à 60 min, mais au moins, je change vraiment d'état d'humeur par ce procédé.
(à condition de se balader seul, sans gamin ou chien à surveiller, et sans personne qui te raconte sa vie !)
Revenir en haut Aller en bas
Pi.
Loquace
Loquace
avatar


MessageSujet: Re: Néant   Lun 19 Sep - 16:39

Ca c'est marrant, vous faites référence à différents niveaux ou stades de la méditation telle qu'elle m'a été enseignée.

Il y a d'abord une phase de concentration. On focalise son esprit sur un point bien précis, ou un objet. Mais cela peut aussi être un son, un ensemble de sons, ou un mélange de tout cela. On concentre donc son attention soit sur une image mentale, soit sur un ou plusieurs sens, ce qui permet de faire taire le flot des pensées, l'espace de quelques instants/minutes.
Les méditants aguérris peuvent garder leur attention fixée sur un seul point, sans aucune pensée perturbatrice, pendant des heures (et sans s'emmerder, c'est fort)...  Smile

Puis il y a une phase de dissolution ou l'esprit, au lieu d'être concentré sur un point, est absorbé dans un espace lumineux infini. ce que l'on nomme la vacuité. Ca me fait un peu penser à ce que tu dis Photon, mais avec de l'éclairage... lol !
En sanscrit on appelle ça Sunyata : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C5%9A%C5%ABnyat%C4%81

Un exposé magnifique sur ce qu'est la méditation d'après l'enseignement du Bouddha, avec une explication détaillée de tous les niveaux traversés par la conscience pendant le processus, jusqu'à l'éveil. Ca détaille toutes les notions que nous avons abordé ici, et de mon point de vue c'est vraiment un texte indispensable :
http://www.centrebouddhisteparis.org/Meditation/Ce_qu_est_reellement_la_medita/ce_qu_est_reellement_la_medita.html
Revenir en haut Aller en bas
SoonL
Bavard en devenir
Bavard en devenir
avatar


MessageSujet: Re: Néant   Lun 19 Sep - 21:00

Merci pour ces partages. Je lirais tout ça dès que possible.

Photon, quand j'essaye de me concentrer sur "le vide" le mental essaye très vite de "combler" ce vide avec des mots, des pensés. Je n'arrive à rester concentrer sur le vide que quelques secondes et c'est encore plus difficile si j'essaye de le faire en début de méditation.

Comme dit plus haut, il faut que tu te concentre sur quelque chose, un mantra, un mot quelconque (silence, paix...) et que tu le visualises. Se concentrer sur sa respiration aide bien à rester concentrer.

Si tu t’égares dans tes pensés, reste attentive à ça et dès que tu t'en rend compte, tu reviens tranquillement à ton centre d'attention. Tu recommences pendant autant de temps que tu veux. Le tout c'est de ne pas laisser consciemment agir les pensées parasites mais de les ignorer (quand on s'en aperçoit) et de revenir à l'objet d'attention.

Voilà pour le peu que je peux en dire.
Revenir en haut Aller en bas
Photon
Loquace
Loquace
avatar


MessageSujet: Re: Néant   Lun 19 Sep - 21:12

Je pense que je me suis mal exprimée et j'en suis désolée. Je vais donc m'y reprendre!
Se concentrer sur un bruit, ou chasser les pensées construites ne me posent pas de problème. Se focaliser sur les petites choses comme dit Heilen fait du bien.

Ma recherche était bien celle de mon titre, néant. Se concentrer sur la respiration, c'est déjà penser à respirer. Hors lors de cette seconde de rien, même respirer devient un oubli... d'où ma reflexion que respirer c'est également penser, même si c'est inconscient.
Nos yeux associent malgré nous un mot à une image, qui dit mot dit pensée, en tout cas c'est ainsi que je le vois.

Le seul moment où je pourrai parler de vide est un état qui est proche de celui qu'on a avant de s'endormir, juste une sensation sur laquelle on ne peut pas réellement mettre de mot, et ce dans une position assise (allongée étant plus compliqué me concernant).

Je vais prendre le temps de lire tes liens Pi, parce qu'en matière de méditation je pense que le bouddhisme est en quelque sorte un maître.
Revenir en haut Aller en bas
Pkpas
Bavard
Bavard
avatar


MessageSujet: Re: Néant   Dim 2 Oct - 7:40

Hello!

Sur le thème du néant, ça me rappelle une expérience étrange que j'ai eu à un moment de ma vie où, mettant mes chaussures un dimanche pour aller me promener, je me suis retrouvé "bloqué", ne trouvant plus d'intérêt à finir de lasser mes chaussures, ni même à me relever, puis à penser à mon état. Je suis resté 10 à 20 minutes dans cet état, un bruit extérieur m'a arraché à ma "torpeur".

Je n'ai évidemment pas oublié de respirer (perso je classe ça comme réflexe inconscient, ça ne demande aucune pensée consciente ni décision) mais cette parenthèse m'a intrigué. J'ai lu que certaines personnes pouvaient souffrir de troubles aigus de la motivation (qui apparemment repose sur le bon fonctionnement de seulement quelques centaines de neurones!). Un cas cité parlait d'une personne qui vivait ça pendant qu'il nageait dans une piscine, sous l'eau, et a failli se noyer parce qu'il ne ressentait plus la motivation de faire surface.

Il y a différents types de néants, tous ne sont pas bénéfiques. Perso je pratique un peu de méditation, j'essaye de le faire tous les matins mais je ne suis pas très assidu. Mon but est de vider mes pensées, de faire un «reset» intellectuel, afin de commencer une nouvelle journée. Je me sens généralement mieux réveillé après.

J'ai plusieurs techniques qui m'aident. D'une façon étrange, plus je pratique, plus c'est difficile, comme si mon cerveau apprenait à passer outre ces techniques. Mon but est chaque fois d'atteindre un état où mon cerveau ne pense plus spontanément à rien et où je peux, par ma volonté, lui imposer un thème, ou non. Ce sont des techniques soustractives: je pars d'un état troublé, et je soustrait les troubles et les pensées une par une.

- Le verre dans les vagues. J'utilise ça quand j'ai passé trop de temps sur internet, quand j'ai un attachement émotionnel ou intellectuel envers différents sites. Des forums, des projets techniques, des fictions, etc... Je passe en revue les sites que j'ai en tête. Je les visualise, je m'imagine en face d'eux, puis je les imagine comme peints sur du verre, et je jette le verre sur la plage, dans les vagues. Je le fais pour chaque site. Avez vous déjà entendu du verre brisé par les vagues? C'est un son étrange, coupant quand on entend les bris individuels, mais «mousseux» quand on entend le verre se polir contre les autres bouts de verre et les galets. C'est une image qui m'aide : décider de "jeter" un centre d'intérêt est un peu douloureux, comme le bruit du verre brisé, mais en le polissant dans les vagues, on le transforme en quelque chose de plus doux.

- L'armure mécanique. C'est le seul exercice que je préfère faire en marchant, je préfère être assis pour les autres. Imaginez que vous n'êtes pas votre corps. Votre corps est une armure mécanique, un robot que vous pilotez, confortablement assis entre les deux oreilles. Passez en revue les voyants: état de l'estomac, douleurs diverses, température, démangeaisons. Vérifiez que les habits de votre véhicule sont bien ajustés, que tout est confortable. Puis réalisez que vous n'êtes pas non plus vos pensées. Vous êtes le pilote d'un petit ordinateur qui fait défiler plein d'informations, qui a plein de requêtes à vous faire, mais ce n'est pas vous. Regardez les requêtes que vous recevez, voyez de quel module il vient ("politique", "famille", "boulot", "fiction A ou B", etc...) et désactivez les notifications pour ce module. Dites lui de se mettre en veille.

- La concentration diffuse. C'est ce que Pi décrit bien: il s'agit de ce concentrer intensément sur un truc sans intérêt particulier afin de chasser toutes les pensées autres. Une fois ce point atteint, il est facile de chasser la chose sans intérêt et d'atteindre une forme de vide. Je ne pensais pas grand chose de cet exercice avant qu'un ami ne me recommande de l'essayer plus longtemps, au moins une demi-heure m'a-t-il dit. Eh ben je ne m'attendais pas à des illusions visuelles! J'ai tellement détendu et relaxé mon cortex visuel que mes yeux fixaient réellement un point sans le regarder mais surtout sans les micromouvements rapides qu'on effectue toujours. La chose que je fixais (un caillou dans la rivière) s'et mis à prendre tout l'espace autour de moi!

- Le flot continu. Il parait que les adeptes du zen disent qu'il est vain de vouloir arrêter le flot des pensées, que c'est une rivière avec un débit qu'on ne peut endiguer durablement et qu'il vaut mieux l'aménager plutôt que l'arrêter. Perso je ne suis pas un grand fan de ce que j'ai vu en bouddhisme zen ici, mais il est vrai que dans mon cas, la méditation du vide marche mieux si je commence par examiner le flot plutôt que d'essayer de l'arrêter frontalement. Mon but est in fine de l'assécher (temporairement) donc je ne suis pas sur à 100% d'être d'accord avec le zen là, mais ça donne un point de départ sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Néant   Mar 4 Oct - 12:00

@Pkpas : Très inspirante ta façon de dire les choses avec un autre vocabulaire. Sorte de vulgarisation. J'aime beaucoup.

Moi c'est le Minimalisme qui m'aide le plus finalement. L'autre jour je suis tombée sur une émission anglaise sur les accumulateurs compulsifs où une des personnes qui aidaient a utilisé le terme de "bruit mental" en parlant du bordel dans la maison (on pourrait dire "bruit visuel", le principe est le même). Eh bien c'est exactement comme ça que je le ressent depuis des années.
Alors, vous me direz : mais en quoi avoir une maison moins encombrée peut calmer les pensées ? Hum... voyons voir... ça pourrait se rapprocher de l'expression "Un esprit sain dans un corps sain", ce qui donnerait à l'extrème "un esprit vide dans une maison vide", et de façon plus modérée "un esprit calme dans une maison paisible" !
On ne veut pas voir tout le bordel qu'on accumule chez soi et qui finit par nous prendre littéralement la tête. Seulement ce bordel est bien plus facilement gérable que celui qu'on a dans le crane !
Et je suppute même qu'il est plus facile pour un bouddhiste de pratiquer la méditation tout simplement parce qu'il n'a pas autant de possessions que nous autres, occidentaux.

Après on peut même extrapoler avec l'obésité ou l'ingurgitation massive d'informations sur le Net.

Un des principes du Minimalisme est : pour chaque chose qui entre chez toi, une chose doit sortir. Ca peut se décliner de plusieurs façons : ne pas prendre de nouvel engagement, ou de nouveau rendez-vous tant quand n'a pas fini avec le dossier précédent, ou pas commencer un nouveau hobby alors qu'on en a déjà un ou plusieurs en cours, etc...

Ou alors, vous pouvez continuer à vous assoir en position du lotus en espérant qu'une opération du Saint Esprit vous laisse atteindre l'autre rive du Styx !
Devil
Revenir en haut Aller en bas
Photon
Loquace
Loquace
avatar


MessageSujet: Re: Néant   Mar 11 Oct - 5:51

Bonjour tout le monde,

En parlant d'automatisme :p, Pkpas, en lisant ton pseudo, je me suis dit: mais quand même ils sortent de mon sujet là!

Merci néanmoins pour vos témoignages Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Néant   Lun 17 Oct - 0:05

@Pi. a écrit:
Ca détaille toutes les notions que nous avons abordé ici, et de mon point de vue c'est vraiment un texte indispensable :
http://www.centrebouddhisteparis.org/Meditation/Ce_qu_est_reellement_la_medita/ce_qu_est_reellement_la_medita.html
.
@Pi. : Merkiii ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Néant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Néant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Cœur de l'Univers :: Harmonisations du corps et de l'esprit :: Méditation-
Sauter vers: