Au Cœur de l'Univers
Bonjour et Bienvenue. Nous vous souhaitons une bonne lecture et au plaisir d'échanger avec vous.

Paix et Lumière

Au Cœur de l'Univers

Développement personnel et Spiritualité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le miso

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Salomée
Petit causeur
Petit causeur
avatar


MessageSujet: Le miso   Lun 19 Jan - 18:44

Aliment que je découvre et que l'on m'a conseillé pour des problèmes d"intolérances alimentaires Les Japonais en prennent tous les jours, ce n'est pas encore très connu ici.

Le Miso et la santé

Le miso est un aliment aux très nombreuses propriétés fonctionnelles. 
En fait, il est probablement celui qui en offre le plus large éventail. 
Il peut contribuer de manière exceptionnelle au maintien et à l’amélioration de la santé et de la vitalité et ce, de toutes sortes de façons. 
À ce titre, le miso fait donc l'objet de recherches et d'observations scientifiques depuis plusieurs dizaines d'années déjà.
Nous proposons ici de vous présenter des résumés d'articles, des liens et des références en matière de recherche sur l'alimentation et la santé. Beaucoup de choses sur le miso, mais aussi des liens plus généraux et des outils pour en savoir plus.
La rédaction de la présente section est réalisée sous la direction de Suzanne Dionne, technologue des aliments.

Prévention et traitement des cancers

Les recherches sur les propriétés anti cancérigènes du miso sont très nombreuses, notamment au Japon et aux États-Unis.

Prévention du cancer du sein
Le miso peut jouer un rôle important dans la prévention du cancer du sein. 
Il aurait notamment des effets antitumoraux potentiels lorsqu'il est combiné avec la tamoxifène, un des agents utilisés en hormonothérapie pour traiter cette maladie. 
C'est ce que concluent Gotoh et autres (1998), dans un article publié par le Département de Recherche sur le Cancer de l'Université de Hiroshima, au Japon.
Cependant, l’Institut National de Recherche sur le Cancer du Japon (Tokyo, 2003) va plus loin, dans une étude menée sur plus de 21 850 femmes pendant 10 ans. 
On y affirme que la consommation de deux portions de miso par jour réduit de 50 % le risque de cancer du sein (Yamamoto et autres, 2003).


Prévention de divers types de cancers gastro-intestinaux

Le miso contient, entre autres, des mélanoïdines, groupe de mélanines végétales qui tendent à stopper la croissance des cellules cancéreuses. C'est ce qu'ont observé Kamei, H. et autres (1997) sur des cellules de carcinome du côlon.
De leur côté, Ohara, Lu, Shiraki, Watanabe et autres (2001) ont observé que la consommation régulière de miso de longue fermentation pourrait agir comme agent de prévention des cancers gastriques.
Ces chercheurs sont arrivé à la même conclusion quant à la prévention du cancer du côlon.
(Chélation : élimination des métaux lourds et protection contre la radioactivité)


En 1945, la bombe A est lâchée sur Nagasaki. L'hôpital du Dr. Shinichiro Akizuki est détruit. 
Au cours des années qui suivent, le Dr. Akizuki et le personnel de son hôpital travaillent en contact rapproché constant avec les victimes ayant survécu au bombardement, dans des secteurs de la ville sévèrement détruits et hautement radioactifs. 
Quoiqu'il en soit, ni lui ni ses collègues, médecins et infirmières, ne souffrent des effets habituels et redoutés de l'exposition aux radiations. 
Intéressé au plus haut point par ce singulier phénomène, il avance alors l'hypothèse que cette heureuse situation soit le fait de leur consommation quotidienne de soupe au miso. 
Il sait bien, cependant, que seule une étude scientifique sérieuse dudit phénomène fournira une réponse complète.
Ce n'est qu'en 1972 que des chercheurs japonais, parmi lesquels le Dr. Morishita Keiichi, découvrent enfin que le miso contient de l'acide dipicolinique, un alcaloïde qui offre la particularité de chélater les métaux lourds tels que le strontium radioactif, le plomb, le mercure, le cadmium... et de les éliminer par les voies urinaires. 
À l'époque, cette découverte fait la Une des grands journaux japonais. Depuis, les autorités des grandes villes japonaises ont recommandé aux agents de la circulation - ceux qui règlent le traffic des voitures aux grandes intersections - de prendre leurs 2 bols de soupe au miso quotidiens, afin de favoriser l'élimination des polluants auxquels ils sont exposés. 
Cette histoire des docteurs Akizuki et Morishita est citée dans "The Book of Miso" de William Shurtleff et Akiko Aoyagi (1976, 1983 et 2001).
Depuis, d'autre études ont été menées sur cette question. En 2001, Ohara et son équipe ont observé que plus la fermentation du miso était longue et plus il offrait une protection efficace contre les radiations. 

Chélation : Processus physicochimique qui conduit à la formation d'un complexe entre un ion métallique positif et une substance organique. 

Le complexe résultant étant stable, inactif, non toxique, soluble et facilement éliminé par voie rénale, la chélation constitue une méthode thérapeutique ayant un intérêt pour éliminer des substances indésirables ou nocives de l'organisme. 
Ainsi, elle trouve notamment des applications pour l'élimination des substances radioactives nocives, de même que dans le traitement des intoxications par les métaux ou de certaines maladies caractérisées par une accumulation de métaux dans l'organisme (maladie de Wilson, hémochromatose, par exemple). 
Enfin, la chélation peut également faciliter l'absorption et l'élimination des minéraux dans les suppléments qui en contiennent. 
(Source: le Grand Dictionnaire Terminologique)

Aide à la digestion et santé gastro-intestinale

Peu importe le nombre de fois que l'on consomme du miso non pasteurisé, celui-ci agit sur le fonctionnement du système gastro-intestinal à chaque fois. 
En effet, son contenu en plus d'une cinquantaine d'enzymes différentes (digestives, entres autres), en lactobacilles et autres micro-organismes utiles en font un aliment qui améliore sensiblement la digestion ainsi que l'absorption et l'assimilation des aliments (action des enzymes);
régularise l'ensemble des fonctions digestives, tout au long du tractus (action des enzymes et des lactobacilles); enrichit la flore intestinale (action des lactobacilles); permet d'atténuer les symptômes de la plupart des troubles gastro-intestinaux, reflux gastrique, acidité, brûlements, ulcère, syndrome du colon irritable, diarrhée, constipation, flatulence, maladie de Crohn et symptômes de la candidose (action des enzymes, des lactobacilles et des composés obtenus par leurs interactions); permet de surmonter certaines intolérances alimentaires, par exemple : les intolérances au lactose et au gluten (action des enzymes).
Revenir en haut Aller en bas
Mélie
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Le miso   Lun 19 Jan - 20:28

Je ne connaissais pas du tout cette pâte de soja.
Revenir en haut Aller en bas
Salomée
Petit causeur
Petit causeur
avatar


MessageSujet: Re: Le miso   Lun 19 Jan - 20:50

On en trouve dans tous les magasins bio, certains à base de soja ou de riz. J'utilise celui de riz car le soja ne m'est pas recommandé. Cela a un gout très fort et l'on doit en mettre peu. On peut s'en servir pour remplacer le bouillon et aussi l'ajouter dans les aliments type riz... Il y a aussi des recettes de soupes. En ce moment je m'en sers dans les vinaigrettes et dans les bouillons. J'ai mis du temps à m'y faire mais maintenant je commence à aimer. C'est en tout cas parait-il très bon pour les intestins et pour toutes les personnes qui ont des intolérances alimentaires comme moi. Je crois que le jaune est beaucoup moins fort que le noir, il faudra que j'essaie
Revenir en haut Aller en bas
Mélie
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Le miso   Lun 19 Jan - 21:07

Je vais donc aller voir cela demain dans mon magasin bio. A suivre au prochain épisode  Razz
Revenir en haut Aller en bas
Salomée
Petit causeur
Petit causeur
avatar


MessageSujet: Re: Le miso   Lun 19 Jan - 21:13

Voici un lien pas mal sur le miso avec des recettes. Tu verras le miso a un goût très salé donc jamais mettre de sel avec.

http://www.alimentsmassawippi.com/fr/accueil
Revenir en haut Aller en bas
Our
Bavard en devenir
Bavard en devenir
avatar


MessageSujet: Re: Le miso   Ven 27 Fév - 10:00

Bonjour,

J'utilise le miso depuis une dizaine d'année, celui que nous connaissons tous sans savoir lequel il s'agit c'est le Hatcho-miso dans les soupes miso des restaurants japonais, il a une couleur foncé. Il est plus difficile a diluer dans les vinaigrettes et comme le précise Salomée il est uniquement à base de soja fermenté, contrairement au autres miso associés avec une céréale.

Mais Salomée il me semble que tous les miso sont à base de soja, même le miso de riz ( shiro miso)...
La quantité en soja serait donc moindre j'imagine?

Du coup pour mes bouillons (je le mets en fin de cuisson) et vinaigrettes je me sers du miso d'orge  que je trouve plus doux et moins salé.

Fût un temps j'adorais le shiro miso de Lima ( couleur très claire) il a un fabuleux goût de coeur d'artichaud que je ne retrouve pas dans le shiro mio de Danival.

Mais le hic c'est que depuis Fukushima je ne prends que du miso fabriqué en france ave du soja français, donc je n'achète plus celui de Lima ;-(
Pour les astralopithèques du forum qui peuvent se mesurer leur champ vital elles-mêmes vous auriez certainement la possibilité de mesurer la teneur en radio-activité de certains aliments?

Maintenant je me tartine sur du beurre de coco du shiro miso tous les matins pour me rassurer sur mon addiction au tabac...et ouai je voudrais bien arrêter mais je n'y arrive pas...depuis que j'ai lu sur ce site La Macrobiotique que le miso aiderait aux effets néfastes liés au tabagisme et à l'alcool...ah oui et l'alcool aussi... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Pkpas
Bavard
Bavard
avatar


MessageSujet: Re: Le miso   Ven 27 Fév - 17:04

@Our a écrit:
Pour les astralopithèques du forum qui peuvent se mesurer leur champ vital elles-mêmes vous auriez certainement la possibilité de mesurer la teneur en radio-activité de certains aliments?
Sinon la radioactivité est une des choses qui se mesurent le mieux avec des instruments scientifiques. Un compteur geiger donnera une mesure directe et vérifiable.

Il y a une chance sur deux que le miso français soit plus radioactif que le miso japonais.

Et je confirme qu'ici au Japon, la soupe miso est un plat vraiment très courant. On achète cette pâte en tubes prêts à être dissous dans l'eau chaude et dans les restos c'est aussi naturel qu'en France vous mettre une feuille de salade dans un coin.

Si tu sais où est cultivé ton miso Japonais, pour te rassurer, tu peux vérifier sur cette carte:
http://safecast.org/tilemap/?lat=37.096264&lon=140.652845&z=9

de telles données n'existent pas pour la France donc ce sera assez dur de deviner lequel des deux sera plus radioactif.
Revenir en haut Aller en bas
Salomée
Petit causeur
Petit causeur
avatar


MessageSujet: Re: Le miso   Lun 16 Mar - 9:32

Our où trouves-tu le shiro miso ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le miso   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le miso
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le Miso, remède contre Tchernobyl
» miso
» Le miso, l'aliment parfait !
» Sauce dragon
» le Soja

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Cœur de l'Univers :: Prendre soin de son corps physique :: Notre alimentation-
Sauter vers: