Au Cœur de l'Univers
Bonjour et Bienvenue. Nous vous souhaitons une bonne lecture et au plaisir d'échanger avec vous.

Paix et Lumière

Au Cœur de l'Univers

Développement personnel et Spiritualité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un taux vibratoire négatif ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dolfy
Bavard
Bavard
avatar


MessageSujet: Un taux vibratoire négatif ?    Mer 1 Oct - 11:12

Suspect
je viens de lire sur un forum que je ne vais pas citer et sur lequel ça fait bien longtemps que je ne suis pas allé, que le taux vibratoire d'un lieu pouvait etre negatif.....??? rire5 mdr1 quoi ? de qui se moque t'on ? un TV negatif ? faudrait bien qu'on m'explique...Deja qu'un lieu avec un TV de 0 voire de +1 n'existe simplement pas, alors un lieu avec un TV negatif serait surement d'une autre dimension ou peut etre un trou noir..... mdr3
y'en a des droles avec leur Taux Vib quand meme.... chien
Revenir en haut Aller en bas
Marc
Loquace
Loquace
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Mer 1 Oct - 11:48

Que ne reprendrions nous le boulot de passage d'âmes, Mélie, que n'enverrions nous des TGV de voyageurs vers les Cieux en quelques séances de temps en temps (pi je te soupçonne de bosser toute seule).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alliance-galactique.net/forum/viewforum.php?f=3&s
Pi.
Loquace
Loquace
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Mer 1 Oct - 17:25

Marc a écrit:
Que ne reprendrions nous le boulot de passage d'âmes, Mélie, que n'enverrions nous des TGV de voyageurs vers les Cieux en quelques séances de temps en temps.

Sérieux ?
Ca fait longtemps, doit y avoir du monde en gare !! Very Happy

Sinon un p'tit nettoyage collectif, comme au bon vieux temps.... à latter des reptiliens et des démons à la pelle.

Il y avait un côté épique attachant... nostalgie quand tu nous tiens...
Revenir en haut Aller en bas
Mélie
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Mer 1 Oct - 18:05

lol c'est excellent.
C'est souvent de la méconnaissance et parfois même de la mégalomanie ...
Revenir en haut Aller en bas
Unptitgab
Bavard en devenir
Bavard en devenir
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Mer 1 Oct - 20:00

Mais arrêtez d'être méchants, en ce moment il a un grave problème, il ne comprend pas qu'il pleut en automne et cherche la raison cachée. Alors tout tourneboulé il doit faire quelques erreurs.
En même temps pour moi taux vibratoire d'un lieu ou d'une personne, positif ou négatif, c'est tout comme si d'un coup vous me parliez de l'allure de marche des licornes, alors je ne vais pas entrer plus que cela dans le débat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Jeu 2 Oct - 4:01

Unptitgab a écrit:
En même temps pour moi taux vibratoire d'un lieu ou d'une personne, positif ou négatif, c'est tout comme si d'un coup vous me parliez de l'allure de marche des licornes, alors je ne vais pas entrer plus que cela dans le débat.

Nan mais Unptitgab, on va discutailler physique si tu veux bien. Tout le tintouin atome, ions, électrons, protons, neutrons ça tournicotte tout ça nan ? On ne va par rentrer dans le détail de la table périodique des éléments, j'aime pas étaler ma science. Suspect
Tout vibre, tout est en mouvement. T'es d'accord avec ça nan ?
Alors, prend pas la mouche si les spiritueux l'expriment de manière pas vocabularistiquement scientifique.
Tout ce qui vit vibre.
Tout ce qui ne vit pas.... hum... c'est à voir !
Rien ne se perd, tout se transforme, donc ... ??? ... ???
Il ne peut exister de vibration négative.
Toute matière vibre.

Reprenons : dans un lieu il y a de la matière, donc ça vibre. Si on s'y sent mal... alors il faut l'exprimer autrement qu'en "quantité ou vitesse de vibration".

On pourrait parler de mémoire, ou de "résidu". On peut sentir, nous humains, quand une personne a souffert ou qu'elle est mal intentionnée. On le sent, c'est tout, et cela ne s'explique pas, ou alors, un jour, on découvrira qu'il est question d'un truc comme les phéromones, sans doute.
Pourquoi ne pourrions-nous pas sentir quand un lieu a souffert, ou qu'il se méfie des humains ?
Parce qu'on n'a pas encore fait des recherches sur la douleurs, des plantes ou des pierres ? (je ne parle même pas des animaux...)

Eh beh si. Des scientifiques sont en train de faire des expériences sur des plantes qu'ils s'amusent à électrocuter ou a passer sous la flamme d'un briquet. Et il y a des réactions électriques. (si je retrouve la vidéo je vous la mettrai ici). (Par ailleurs, on sait depuis longtemps que les plantes d'intérieur sont bien plus belles avec de la musique ou quand on leur parle).

Et si les plantes et les pierres étaient capables d'empathie en "voyant" des humains ou des animaux, ou d'autres plantes souffrir ?

Est-ce à dire qu'il faudrait des psys pour murs, dans les pièces où des meurtres ont été commis ?

Hé hé !

Quand on arrètera de tout compartimenter, de tout mettre dans des petites boites à mental, étiquettées, sur des étagères, au fond d'une cave.... alors les humains qui font partie de la nature, retourneront à la nature et recommenceront à comprendre, à savoir ce qui leur arrive !

PS : Je suppose que l'hurluberlu dont vous parlez (han... disons la parodie de grand rayon lumineux d'la mort qui tue... en plastique, nan ? c'est lui hein ?) n'a pas dépassé le stade de la 3ème et qu'il séchait certains cours !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Jeu 2 Oct - 4:05

Marc a écrit:
Que ne reprendrions nous le boulot de passage d'âmes, Mélie, que n'enverrions nous des TGV de voyageurs vers les Cieux en quelques séances de temps en temps (pi je te soupçonne de bosser toute seule).

Marc, j'aimerai que tu me dises pourquoi tu es si insistant (et hors sujet pour le coup), alors que tu ne semblais pas t'intéresser à ça il y a encore quelques mois. Par MP si tu veux.

Revenir en haut Aller en bas
Mélie
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Jeu 2 Oct - 7:31

Unptitgab a écrit:
 Mais arrêtez d'être méchants, en ce moment il a un grave problème, il ne comprend pas qu'il pleut en automne et cherche la raison cachée. Alors tout tourneboulé il doit faire quelques erreurs.
mdr mdr  En fait il parait que c'est l'humain qui part son état interagit sur la météo si si si ... 
Revenir en haut Aller en bas
Unptitgab
Bavard en devenir
Bavard en devenir
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Jeu 2 Oct - 8:53

Heilen a écrit:
Unptitgab a écrit:
En même temps pour moi taux vibratoire d'un lieu ou d'une personne, positif ou négatif, c'est tout comme si d'un coup vous me parliez de l'allure de marche des licornes, alors je ne vais pas entrer plus que cela dans le débat.

Nan mais Unptitgab, on va discutailler physique si tu veux bien. Tout le tintouin atome, ions, électrons, protons, neutrons ça tournicotte tout ça nan ? On ne va par rentrer dans le détail de la table périodique des éléments, j'aime pas étaler ma science.  Suspect
Tout vibre, tout est en mouvement. T'es d'accord avec ça nan ?
Alors, prend pas la mouche si les spiritueux l'expriment de manière pas vocabularistiquement scientifique.
Tout ce qui vit vibre.
Tout ce qui ne vit pas.... hum... c'est à voir !
Rien ne se perd, tout se transforme, donc ... ??? ... ???
Il ne peut exister de vibration négative.
Toute matière vibre.

Reprenons : dans un lieu il y a de la matière, donc ça vibre. Si on s'y sent mal... alors il faut l'exprimer autrement qu'en "quantité ou vitesse de vibration".

On pourrait parler de mémoire, ou de "résidu". On peut sentir, nous humains, quand une personne a souffert ou qu'elle est mal intentionnée. On le sent, c'est tout, et cela ne s'explique pas, ou alors, un jour, on découvrira qu'il est question d'un truc comme les phéromones, sans doute.
Pourquoi ne pourrions-nous pas sentir quand un lieu a souffert, ou qu'il se méfie des humains ?
Parce qu'on n'a pas encore fait des recherches sur la douleurs, des plantes ou des pierres ? (je ne parle même pas des animaux...)

Eh beh si. Des scientifiques sont en train de faire des expériences sur des plantes qu'ils s'amusent à électrocuter ou a passer sous la flamme d'un briquet. Et il y a des réactions électriques. (si je retrouve la vidéo je vous la mettrai ici). (Par ailleurs, on sait depuis longtemps que les plantes d'intérieur sont bien plus belles avec de la musique ou quand on leur parle).

Et si les plantes et les pierres étaient capables d'empathie en "voyant" des humains ou des animaux, ou d'autres plantes souffrir ?

Est-ce à dire qu'il faudrait des psys pour murs, dans les pièces où des meurtres ont été commis ?

Hé hé !

Quand on arrètera de tout compartimenter, de tout mettre dans des petites boites à mental, étiquettées, sur des étagères, au fond d'une cave.... alors les humains qui font partie de la nature, retourneront à la nature et recommenceront à comprendre, à savoir ce qui leur arrive !
 Salut Heilen je ne rentrerai pas dans le débat, que nous avons déjà eu avec Mélie chez les sceptiques et je ne suis pas venu ici pour remettre en cause toutes vos croyances. de temps à autre je me permets quelques points de vue divergents.
 Je considère juste que le ressenti d'une personne peut être très différent et qu'ainsi faire du pendule un outil de mesure me parait très aléatoire.
Pour exemple si je prends mon cas ce type de musique

me donne furieusement envie de frapper un sac de sable parce que je trouve ça insupportable
Alors que ça

me détend.
Pas sur si je devais mettre un "taux vibratoire" sur chacune de ces musiques que nous trouvions la même chose.
Revenir en haut Aller en bas
Dolfy
Bavard
Bavard
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Jeu 2 Oct - 9:34

ben si , allez je vais m'y lancer pour le tv pour ces 2 musiques relaxantes.... mdr1
curieusement, je trouve a peu pres le meme tv, qui est assez bas d'ailleurs, mais j'ai noté que le feu qui crepite avait un tv elevé alors que synthé lui l'avait tres bas, pour le second morceau, la voix du gars a un tv tres bas alors que les instruments l'ont plus elevé, enfin c'est pas terrible pour se relaxer ou mediter ..... dingue
Revenir en haut Aller en bas
Marc
Loquace
Loquace
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Jeu 2 Oct - 11:04

Heilen a écrit:
Marc a écrit:
Que ne reprendrions nous le boulot de passage d'âmes, Mélie, que n'enverrions nous des TGV de voyageurs vers les Cieux en quelques séances de temps en temps (pi je te soupçonne de bosser toute seule).

Marc, j'aimerai que tu me dises pourquoi tu es si insistant (et hors sujet pour le coup), alors que tu ne semblais pas t'intéresser à ça il y a encore quelques mois. Par MP si tu veux.



Pas eu l'impression d'être très insistant Heilen, ni même juste insistant. Hors sujet, ben oui de prime abord, mais le message de Dolfy remémorant d'anciens souvenirs me laisse penser que notre ami dispose des capacités pour aider efficacement et sans embrouilles, à faire de temps en temps ce boulot de passage, qui me parait des plus noble pour ceux qui disposent de ces capacités.
Il y a quelques mois j'étais dans l'expectative, mais s'il est possible comme Mélie de libérer des enfants traumatisés qui erraient en peine depuis 400 ans, si les conditions sont réunies pour espérer bosser à grande échelle, alors plus d'hésitations, au boulot !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alliance-galactique.net/forum/viewforum.php?f=3&s
Pkpas
Bavard
Bavard
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Jeu 2 Oct - 12:38

Je ne suis pas pour déranger les croyances quand elles sont assumées en tant que telles, mais quand on prétend qu'une croyance a une base scientifique, on déclare implicitement s'ouvrir à la critique scientifique.

Heilen a écrit:
Toute matière vibre.
C'est une chose de dire ça, c'en est une totalement différente de parler des taux vibratoires qui ne reflètent strictement aucune grandeur physique. Si tu parles d'électrons et de protons qui "vibrottent" (bien que la réalité quantique soit un peu plus étrange que ça) et que tu parles du champ qu'ils génèrent de cette façon, tu parles du diamagnétisme et d'un champ extrêmement faible qui n'a strictement aucune chance d'exercer la moindre poussée visible sur un pendule.

Toutes ces théories sur les taux vibratoires reviennent toujours au même point: est-on capable de détecter en aveugle la présence ou l'absence d'une chose grâce à ces seuls taux ? À ce jour la réponse est non. Et il suffira d'une expérience très facile à faire pour faire changer d'avis tous les scientifiques qui seront extrêmement intéressés par ce nouveau rayonnement.

Mais invoquer le diamagnétisme pour justifier les taux vibratoires c'est un peu comme de dire que parce que les réactions nucléaires existent, je peux taper assez fort sur un mur pour le faire exploser.
Revenir en haut Aller en bas
Pi.
Loquace
Loquace
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Jeu 2 Oct - 13:16

Heilen a écrit:

PS : Je suppose que l'hurluberlu dont vous parlez (han... disons la parodie de grand rayon lumineux d'la mort qui tue... en plastique, nan ? c'est lui hein ?) n'a pas dépassé le stade de la 3ème et qu'il séchait certains cours !

Chère Heilen, laisse tout ceci au passé.
Pardonne ou oublie. Tes mots sont blessants et ne servent a rien.
Revenir en haut Aller en bas
Dolfy
Bavard
Bavard
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Jeu 2 Oct - 19:33

pkpas, il faut que tu comprennes quelque chose...ce n'est pas le champs qui pousse le pendule, c'est moi qui le pousse parce que je l'ai detecté avec des moyens que la science n'arrive pas encore à faire de maniere physique, pas ma faute moi si vous avez pas encore assez bossé,nous on y arrive sans trop se poser de questions, pourquoi se compliquer la vie quand on peut faire simple?
et puis a quoi ça sert de le prouver a la science, hein ? à part à etre reconnu, mais ça on s'en fout finalement, en quoi est ce important ?
allez tiens, une petite phrase à mediter: ce n'est pas parce que tu ne vois rien que cela n'existe pas. study scratch
Revenir en haut Aller en bas
Pkpas
Bavard
Bavard
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Ven 3 Oct - 14:43

Niveau boulot, vous pourriez commencer pa vous mettre d'accord avec Heilen: c'est un ressenti ou une force physique ? Je ne peux me lancer dans ces discussion qu'avec une personne à la fois parce qu'il n'y a pas deux utilisateurs des taux vibratoires qui en ont la même définition.

Et tu sais, Dolfy, la science l'explique très bien: tu bouge inconsciemment parce que tu penses devoir bouger. Mais les mouvements du pendule dépendent de ce que tu crois toi, pas du tout d'un rayonnement réel, physique. Note que je ne fais pas ces affirmations en l'air: les expérience en cette matière ont été faites, les résultats sont constants depuis plus d'un siècle.

Dire qu'en matière de radiesthésie les scientifiques n'ont pas fait leur boulot, c'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité. Les radiesthésiste ne tentent pas de vérifier le phénomène, de le quantifier, de le leurrer, etc... S'ils le faisaient ils se rendraient compte qu'en effet c'es l'utilisateur seul qui fait bouger le pendule, non pas parce qu'il ressent quelque chose d'invisible, mais quelque chose d'imaginaire.
Revenir en haut Aller en bas
Mélie
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Ven 3 Oct - 18:11

L'invisible laisse place à l'imagination ... Qu'on le veuille ou non, quand on classe, catégorise, on laisse la place à la vue physique, alors qu'il faut développer la vue spirituelle.
Revenir en haut Aller en bas
Dolfy
Bavard
Bavard
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Ven 3 Oct - 18:59

Pkpas a écrit:
Niveau boulot, vous pourriez commencer pa vous mettre d'accord avec Heilen: c'est un ressenti ou une force physique ? Je ne peux me lancer dans ces discussion qu'avec une personne à la fois parce qu'il n'y a pas deux utilisateurs des taux vibratoires qui en ont la même définition.

Et tu sais, Dolfy, la science l'explique très bien: tu bouge inconsciemment parce que tu penses devoir bouger. Mais les mouvements du pendule dépendent de ce que tu crois toi, pas du tout d'un rayonnement réel, physique. Note que je ne fais pas ces affirmations en l'air: les expérience en cette matière ont été faites, les résultats sont constants depuis plus d'un siècle.

Dire qu'en matière de radiesthésie les scientifiques n'ont pas fait leur boulot, c'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité. Les radiesthésiste ne tentent pas de vérifier le phénomène, de le quantifier, de le leurrer, etc... S'ils le faisaient ils se rendraient compte qu'en effet c'es l'utilisateur seul qui fait bouger le pendule, non pas parce qu'il ressent quelque chose d'invisible, mais quelque chose d'imaginaire.

mais si, on a la meme definition...un objet , un lieu , une personne vibre, n'importe qui ou quoi vibre, il a donc un taux vibratoire, moi radiesthesiste j'ai un ressenti, comme quand il faut chaud ou froid, c'est un ressenti, et pour le confirmer j 'utilise un pendule qui n'est qu'un instrument ultrasensible de mon ressenti, ce n'est qu'un outil de mesure, il n'est pas magique, je pourrais tres bien utiliser un vulgaire boulon suspendu à un fil, et ce n'est pas mon imagination qui fait bouger le pendule puisque je fais abstraction du mental, chose que tout le monde ne peut pas faire, faire taire son mental est un exercice qui se travaille et je t'assure que quand tu y arrives, tu ne t'imagines rien mais rien du tout, puisque tu tais ton mental...

Le probleme avec les scientifiques c'est qu'ils croient que c'est le pendule qui detecte, qu'il capte un rayonnement physique alors que c'est le sujet qui capte et qui retranscrit, mais ça la science ne peut toujours pas expliquer pourquoi le sujet ressent, c'est la qu'il y a du boulot....

peux tu nous demontrer que le sujet fait bouger le pendule avec son imaginaire et non un ressenti invisible ? pour le coup j'aimerais bien avoir des explications serieuses et concretes, pas simplement des affirmations categoriques que l'invisible n'existe pas, les ondes radio sont invisibles non ? pourtant elles existent bel et bien... geek
Revenir en haut Aller en bas
Unptitgab
Bavard en devenir
Bavard en devenir
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Ven 3 Oct - 22:36

Dolfy quel organe te permet de ressentir si ce n'est le cerveau?
Ma réponse si tu me dis le cœur est que jamais il n'a été observé chez les personnes ayant eu une transplantation cardiaque de changement de sensations, le cœur n'est finalement qu'une pompe à débit variable.
Revenir en haut Aller en bas
Pkpas
Bavard
Bavard
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Sam 4 Oct - 3:24

Mélie: Tu es dans le domaine du spirituel et de la croyance et je respecte cette vision, ça me va tout à fait et ce n'est pas du tout cette approche que je critique.

Dolfy: je ne suis pas du tout convaincu que vous ayez les mêmes positions avec Heilen. Donc je la laisse répondre directement à ce que je lui ai dit. Quant à ton message:
Dolfy a écrit:
un objet , un lieu , une personne vibre, n'importe qui ou quoi vibre, il a donc un taux vibratoire
Non. En tous cas pas du point de vue de la physique, ces objets n'ont aucune vibration au niveau macroscopique. Certaines choses rayonne électromagnétiquement (un lieu avec l’électricité émettra du 50 Hz par exemple) ou un corps humain (comme tout mammifère) émet de la chaleur qui s'exprime en partie sous forme de rayonnement (mais certainement pas parce que le corps "vibre")

Dolfy a écrit:
Le probleme avec les scientifiques c'est qu'ils croient que c'est le pendule qui detecte, qu'il capte un rayonnement physique alors que c'est le sujet qui capte et qui retranscrit, mais ça la science ne peut toujours pas expliquer pourquoi le sujet ressent, c'est la qu'il y a du boulot....
Encore une fois, non, c'est faux. La science sait très bien expliquer pourquoi tu ressens et la raison repose entièrement sur le vécu de la personne faisant la mesure et sur ses perceptions normales. Si tu vois une vieille maison abandonnée et visiblement assez ancienne, tu vas y ressentir des choses que tu imagines plausible dans cette maison. Si il s'agit en réalité d'un décor de cinéma planté la veille, tu ressentiras exactement la même chose si tu ignores ce détail. Le ressenti des radiesthésistes révèle ce qu'ils pensent et savent déjà, mais rien qui ne leur soir caché.

Dolfy a écrit:
, pas simplement des affirmations categoriques que l'invisible n'existe pas, les ondes radio sont invisibles non ? pourtant elles existent bel et bien...
Bien sur que "l'invisible" existe. C'est bien pour ça qu'on a des instruments de mesure. Si tu arrives à comprendre mon message suffisamment de travers pour y lire ça, je ne suis pas sûr qu'une explication détaillée t'aide vraiment, enfin bon, on peut essayer...

Dolfy a écrit:
peux tu nous demontrer que le sujet fait bouger le pendule avec son imaginaire et non un ressenti invisible ? pour le coup j'aimerais bien avoir des explications serieuses et concretes

L'idée est très simple en science pour prouver qu'une chose A est causée par une chose B: vérifie que quand B est présente, A se produit puis vérifie que, toutes choses étant égales par ailleurs (c'est pour ça qu'on parle souvent de "conditions contrôlées) A ne se produit plus si tu enlèves B.

C'est surtout via les sourciers (qui prétendent utiliser la radiesthésie) que je connais les études faites. Tu pourras trouver quelques références d'expériences faites á la fois par des sceptiques et par des gens qui y croyaient dans les articles wikipédia sur la sourcellerie en français ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Sourcier#Exp.C3.A9riences ) et en anglais ( http://en.wikipedia.org/wiki/Dowsing#Scientific_appraisal )


Le protocole est quasiment toujours le même :

1. Commence par montrer au radiesthésiste un objet qu'il sait détecter : de l'eau pour les sourciers, mais ça s'est aussi fait avec des êtres humains, de l'or, de l'eau bénite, etc... Tu demandes au radiesthésiste si il "ressent" correctement l'objet en question qu'il a sous les yeux. Si oui, on continue. Cette étape sert à confirmer que l'objet est bien détectable.

2. Cache l'objet à un endroit connu du radiesthésiste et demande lui de le trouver. Répète cette étape pour plusieurs cachettes différentes. Si ça marche, on continue. Cette étape sert à confirmer que le lieu ne parasite pas, de quelque façon que ce soit, le radiesthésiste.

3. Cache l'objet dans une des cachettes testés en #2 sans que le radiesthésiste ne le sache et demande lui de le trouver. Si ça marche, bravo! tu as prouvé l'existence de la radiesthésie! À toi le prix Nobel.

Toutes les expériences à ce jour arrivent sans trop de difficultés à passer les étapes #1 et #2, mais un radiesthésiste ne fait jamais mieux que le hasard en #3. La seule chose qui a changé entre #2 et #3 est que l'on a supprimé la condition "le radiesthésiste connait le résultat à trouver". On en conclue donc que c'est la cause des détections. \

Si tu n'es pas d'accord avec cette conclusion, je t'invite à dire où tu penses qu'elle pèche, mais à ne pas faire comme des générations de radiesthésistes qui décident de prétendre que la science les ignore totalement par snobisme et décident de faire comme si toutes les expériences du passé n'avaient pas existé.

Tu devrais en particulier te pencher sur l'expérience de Munich. Dans les années 80, des physiciens allemands (des vrais, pas des types qui se sont réveillés un jour en disant qu'ils voulaient faire comme si) de l'université de Munich étaient convaincu de la réalité de certaines capacités radiesthésiques. Ils ont convaincu le gouvernement allemand de les financer à hauteur de 250 000 dollars pour prouver la réalité de ce phénomène. Ils ont testé 500 sourciers, en ont retenu 43 et les ont testé en aveugle: échec total. Pourtant cette expérience avait tout ce qu'il fallait: des types qui y croyaient, qui savaient ce qu'ils faisaient, et qui le faisaient avec la bénédiction de leur hiérarchie.
http://www.csicop.org/si/show/testing_dowsing_the_failure_of_the_munich_experiments/
Revenir en haut Aller en bas
Mélie
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Sam 4 Oct - 7:52

Pour ma part j'utilise de moins en moins le pendule mais mes mains qui vont m'indiquer les zones chaudes ou froides à travailler.
Revenir en haut Aller en bas
Dolfy
Bavard
Bavard
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Sam 4 Oct - 8:14

Pkpas a écrit:


Dolfy:
Dolfy a écrit:
un objet , un lieu , une personne vibre, n'importe qui ou quoi vibre, il a donc un taux vibratoire
Non. En tous cas pas du point de vue de la physique, ces objets n'ont aucune vibration au niveau macroscopique. Certaines choses rayonne électromagnétiquement (un lieu avec l’électricité émettra du 50 Hz par exemple) ou un corps humain (comme tout mammifère) émet de la chaleur qui s'exprime en partie sous forme de rayonnement (mais certainement pas parce que le corps "vibre")

ah bon ? c'est pourtant pas ce qui se dit en physique quantique, n'oublies pas que tout est relié.....et pourquoi ils investissent des milliards dans des accelerateurs de particules à ton avis ? ils ont meme reussi a teleporter des atomes recemment...
il me semble que tu parles d'une physique un peu depassée, sans vouloir te froisser....
Revenir en haut Aller en bas
Dolfy
Bavard
Bavard
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Sam 4 Oct - 8:38

Unptitgab a écrit:
 Dolfy quel organe te permet de ressentir si ce n'est le cerveau?
Ma réponse si tu me dis le cœur est que jamais il n'a été observé chez les personnes ayant eu une transplantation cardiaque de changement de sensations, le cœur n'est finalement qu'une pompe à débit variable.  

l'energie du coeur, c'est pas la meme chose....

ce n'est pas le cerveau ni un organe qui ressent ,c'est le corps entier, c'est comme quand il fait chaud ou froid, c'est pas le cerveau qui a froid, c'est le corps, on est bien d'accord ?
c'est quand meme dingue qu'il faille repeter les choses avec toi, on dirait que tu n'integres pas certaines infos que l'on a deja emis, mais peut etre ne le fais tu pas expres....
certaines theories evoquent la magnetite dans le corps pour expliquer la radiesthesie, en as tu deja entendu parler ? certaines personnes en auraient plus que d'autres.....
Revenir en haut Aller en bas
Dolfy
Bavard
Bavard
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Sam 4 Oct - 8:45

Pkpas a écrit:

Dolfy a écrit:
peux tu nous demontrer que le sujet fait bouger le pendule avec son imaginaire et non un ressenti invisible ? pour le coup j'aimerais bien avoir des explications serieuses et concretes

L'idée est très simple en science pour prouver qu'une chose A est causée par une chose B: vérifie que quand B est présente, A se produit puis vérifie que, toutes choses étant égales par ailleurs (c'est pour ça qu'on parle souvent de "conditions contrôlées) A ne se produit plus si tu enlèves B.


aucune explication plausible et serieuse en psychologie qu'il s'agisse bien de l'imaginaire, juste une supposition.....et puis d'ailleurs, qu'est ce que l'imaginaire... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Pkpas
Bavard
Bavard
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Sam 4 Oct - 9:07

Et sans vouloir te froisser, je penses que toi tu ne sais pas du tout de quoi tu parles. Tu parles de vibrations d'objets macroscopiques. Qu'est ce que la mécanique quantique vient faire là dedans ? Tu sais, la physique quantique est une vraie science, ce n'est pas une invocation qu'on pose là comme un joker pour dire qui'on a raison. N'hésite pas à détailler un peu, je devrais pouvoir comprendre. Même si mes études sont loin, je n'avais pas de trop mauvaises notes en mécanique quantique.

Je me doutais que te faire une page de réponse détaillée était du gâchis. Ton esquive via la psychologie n'a strictement rien à voir avec la discussion. Peut-être est-ce un mystère psychologique que les radiesthésistes aient ces sensations ( perso je n'en crois rien. C'est tout le principe du biais de confirmation très bien connu et étudié depuis longtemps. ) mais toujours est-il que c'est un fait constaté : les radiesthésistes utilisant un pendule n'ont aucune capacité de détection de quoi que ce soit. Si c'était un mystère pour la psychologie ça n'enlèverait rien à cette constatation, ou alors il faudrait systématiquement rejeter toutes les observations qui contredisent les connaissances scientifiques courantes, ce qui me semblent être l'opposé de ta conviction.
Revenir en haut Aller en bas
Dolfy
Bavard
Bavard
avatar


MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    Sam 4 Oct - 9:55

si en physique quantique tout est relié, il doit bien y avoir une energie qui relie tout, et cette energie nous la captons par notre sensibilité, ce n'est pas de l'imaginaire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un taux vibratoire négatif ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un taux vibratoire négatif ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Taux vibratoire et élevation
» Le taux vibratoire
» Mon taux vibratoire
» taux vibratoire
» Cadrans taux vibratoire 14 000 et 36 000UB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Cœur de l'Univers :: Divination et les Arts Spirituels :: Radiesthésie-
Sauter vers: